Libérer le Potentiel des Données Electorales


Section 4: Les Données Electorales Ouvertes en Pratique: Exemples d'Amérique Latine

Introduction

Les principes de données électorales ouvertes décrits dans la Section 2 sont destinés à fournir, une orientation claire et concrète aux responsables de la publication des données électorales, ainsi qu'un cadre par lequel les observateurs électoraux, les partis politiques, les médias et d'autres acteurs de surveillance peuvent évaluer «l'ouverture» des données électorales d'un pays donné. Dans cette section, le NDI effectue une transition des principes à la réalité en appliquant les principes de données électorales ouvertes aux données électorales existantes dans 18 pays en Amérique du Sud et Centrale.

Photo d'ONU, Martine Perret

L'Institut a choisi l'Amérique du Sud et Centrale puisque, bien que des informations anecdotiques aient suggéré que les organismes de gestion des élections (OGE) dans certains pays de la région publient des données électorales dans une variété de catégories de manière ouverte, ces efforts n'ont pas été systématiquement évalués. En conséquence, des leçons et des exemples précieux ne peuvent pas être capturés et tirés depuis l'intérieur ou l'extérieur de la région. De plus, l'Amérique du Sud et Centrale offrent un ensemble diversifié de pays pour évaluer le niveau des principes de données électorales ouvertes abordés à la section 2 du présent rapport, en examinant s'ils sont respectés dans la pratique.

NDI a analysé quelles sont les catégories de données électorales disponibles en ligne concernant les élections les plus récentes dans 18 pays d'Amérique du Sud et Centrale[1]. Pour chacun des pays, NDI a évalué quelles sont les données disponibles en ligne dans les catégories décrites dans la Section 3. Pour chaque ensemble de données disponible, l'Institut a ensuite évalué les données en se basant se chacun des principes de données électorales ouverte.

Parmi les 18 pays, NDI a choisi six pays pour mettre en évidence à travers des exemples en profondeur la pertinence, les données granulaires fournies dans des formats ouverts, analysables et en vrac - en d'autres termes, ce qui répond à plusieurs des principes de données électorales ouverte. Les six pays sont l'Argentine, le Brésil, le Chili, le Costa Rica, le Mexique et le Pérou. Il y a d'autres pays qui auraient également pu être mis en évidence mais NDI a sélectionné ces six pays, parce que les données qu'ils fournissent dans plusieurs catégories différentes se démarquent en répondant à un grand nombre de principes de données électorales ouvertes.

NDI espère que les OGE, les groupes de la société civile, les partis politiques, les médias, les organisations internationales et les autres parties prenantes qui s'efforcent de rendre les données électorales plus ouvertes puissent tirer des leçons des exemples que nous avons mis en évidence dans cette section.

  1. NDI n'a pas évalué les données au Belize, en Guyane française et au Suriname.

Facebook
Twitter
Instagram
Youtube
Tumblr